Roger Hanin, la mort d'un costaud au grand cœur

France 2

Roger Hanin s'est éteint ce mercredi 11 février à Paris, à l'âge de 89 ans. Pour le public, il restera comme un immense acteur et comme l'éternel commissaire Navarro.

Le commissaire Navarro a tiré sa révérence ce mercredi 11 février, en fin de matinée. Roger Hanin s'est éteint à l'âge de 89 ans. De son vrai nom Roger Lévy, il a vu le jour en 1925 dans la casbah d'Alger. Victime des lois de Vichy, lui, l'enfant né de parents juifs, est renvoyé du lycée, puis finalement réintégré. Après-guerre, il quittera l'Algérie pour poursuivre ses études. Du traumatisme de l'exil, il gardera toute sa vie une motivation à toute épreuve.
"Le rêve, c'était le cinéma", disait-il en 1994. Au cinéma, il connaîtra le succès. Alexandre Arcady lui permet, avec Le Coup de sirocco (1978), de rejouer son histoire d'exilé. "Quand je l'ai rencontré, je suis tombé dans ses bras. Je suis tombé en amour, comme on dit au Canada", se rappelle le réalisateur. "C'était un acteur incroyablement spontané", confie-t-il encore à France 2. 

"Je suis un personnage ridicule"

Roger Hanin, c'est une immense carrière forte de près de 80 films divers et variés. C'est aussi une passion pour le théâtre. "J'aime les personnages ridicules parce que, dans la vie, je suis un personnage ridicule" disait-il avec malice.
Mais c'est à la télévision que Roger Hanin rencontre son plus grand succès populaire avec la série Navarro. Pendant dix-neuf ans, il mènera l'enquête. Ce mercredi, les Français ont perdu un acteur pas comme les autres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne