"On n'est pas couché" : le polémiste Charles Consigny annonce qu'il va remplacer Yann Moix sur France 2

Le polémiste Charles Consigny sur le plateau d\'\"On n\'est pas couché\" sur France 2, le 3 juin 2017.
Le polémiste Charles Consigny sur le plateau d'"On n'est pas couché" sur France 2, le 3 juin 2017. (FRANCE 2)

L'écrivain doit être associé à Christine Angot dans l'émission de Laurent Ruquier. Il confie son enthousiasme au journal "Le Point" avec lequel il collabore depuis plusieurs années.

"Je suis très heureux de rejoindre cette formidable émission", indique Charles Consigny au Point, mardi 26 juin. L'écrivain et polémiste va remplacer Yann Moix sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché". Il va ainsi former un binôme avec Christine Angot qui a déjà marqué le programme par plusieurs altercations énergiques.

"J'ai conscience qu'il ne sera pas facile de succéder à Yann Moix et j'espère de tout cœur former un bon duo avec Christine Angot qui est un écrivain de grand talent pour qui j'ai beaucoup de respect. Je suis très touché de la confiance que m'accordent Laurent Ruquier et Catherine Barma. Je vais tout faire pour être à la hauteur de ce magnifique défi", confie encore Charles Consigny dans Le Point.

Ancien conseiller de Christine Boutin

Il va succéder à la longue liste de chroniqueurs ayant collaboré avec Laurent Ruquier sur France 2, comme Eric Zemmour, Natacha Polony ou encore Aymeric CaronJuriste, écrivain, éditorialiste au Point, il a déjà joué aux chroniqueurs dans plusieurs émissions de télévision et de radio, comme dans "Les Grandes Gueules" sur RMC. Il s'était aussi fait remarquer lors d'un passage en tant qu'invité dans l'émission "On n'est pas couché" en 2017.

En 2011, le polémiste, ouvertement homosexuel, croise Christine Boutin sur un plateau de télévision et intègre un temps son équipe de campagne. Mais après le retrait de cette dernière, il appelle à voter pour Nicolas Sarkozy dans une tribune publiée par Causeur. Comme le confie le magazine à Charles dans un portrait, où on y apprend qu'il revendique des influences intellectuelles d'Alain Finkielkraut ou encore de Renaud Camus.

Vous êtes à nouveau en ligne