"Koh-Lanta" : le Cambodge met fin à l'enquête sur la mort du candidat

Le présentateur de \"Koh-Lanta\", Denis Brogniart, pose devant le logo de l\'émission.
Le présentateur de "Koh-Lanta", Denis Brogniart, pose devant le logo de l'émission. (TF1)

Il est bien mort d'une crise cardiaque, selon les enquêteurs cambodgiens.

"L'enquête est terminée. L'affaire est classée." Quatre jours après la mort de Gérald Babin, un candidat de "Koh-Lanta", un responsable de la police cambodgienne a annoncé que l'enquête était terminée.

"Nous n'enquêterons pas plus parce qu'il est mort d'une crise cardiaque", a poursuivi ce responsable. La mort du jeune homme de 25 ans dans le sud du Cambodge est un décès naturel, conclut donc la police. Il est décédé d'une crise cardiaque au premier jour de tournage de la 16e saison de l'émission phare de téléréalité de TF1, dans l'île de Koh Rong, au large de Sihanoukville.

Déjà, une source judiciaire à Paris avait rapporté que le décès ne présentait "aucun caractère suspect" et le parquet de Paris n'avait pas été saisi de l'affaire. Selon Adventure line productions (ALP), Gérald Babin a été pris de crampes lors du premier jeu qui suit l'arrivée des participants sur le site. Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins, avant de décider de l'évacuer vers l'hôpital, où il est mort. Depuis, la saison 2013 a été annulée et "les candidats sont déjà rentrés" chez eux, selon le ministre cambodgien du Tourisme.

Vous êtes à nouveau en ligne