La chaîne W9 présente ses excuses après une séquence raciste diffusée dans "Un dîner presque parfait"

Capture d\'écran de l\'épisode d\'\"Un dîner presque parfait\", diffusé le 23 juillet 2019 par la chaîne W9.
Capture d'écran de l'épisode d'"Un dîner presque parfait", diffusé le 23 juillet 2019 par la chaîne W9. (W9)

Le programme montre notamment des participants à un repas en train de s'étirer les yeux avec les doigts tout en prononçant des onomatopées censées évoquer une langue asiatique.

"Notre physique, nos langues ne sont pas à disposition pour 'faire rire'." De nombreux internautes et personnalités asiatiques ont dénoncé la diffusion par W9 d'une séquence de racisme ordinaire dans le programme "Un dîner presque parfait". Jeudi 25 juillet, la chaîne du groupe M6 a présenté "ses excuses à toutes les personnes qui ont pu être gênées ou choquées" et a annoncé prendre "les mesures nécessaires pour que cette séquence ne soit plus jamais diffusée".

Yeux étirés avec les doigts et onomatopées

Dans le programme diffusé mardi 23 juillet, Julie, une diététicienne de 32 ans, invitait plusieurs habitants de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) à participer à un dîner organisé chez elle dans un "esprit asiatique". Sur sa table étaient notamment disposés deux chapeaux coniques comme on peut en trouver en Asie de l'Est et du Sud.

Alors que l'hôte se trouvait en cuisine, la séquence montrait les convives en train de tuer le temps en discutant. On voit alors une autre participante, Mélanie, enfiler l'un des chapeaux puis tirer les yeux sur les côtés en proférant une série d'onomatopées censées évoquer les sonorités des langues asiatiques. Elle est rapidement imitée par un invité, Camille, tandis qu'une autre se lance également dans une grossière caricature d'accent prétendument asiatique.

"Ces gestes sont insupportables"

La scène a fait réagir de nombreux internautes et personnalités asiatiques. L'acteur Steve Tran, actuellement à l'affiche du film Made in China, a accusé W9 de "cultiver de nouveaux beaufs à une heure de grande écoute". L'animateur de télévision Raphäl Yem a également fustigé le "racisme ordinaire" de la scène, estimant que la canicule avait "dû (...) faire vriller" W9.

L'auteure Grace Ly, réalisatrice de la série documentaire Ça reste entre nous, dans laquelle des Asiatiques de France partagent leur expérience sur les clichés dont ils sont victimes, a pour sa part invité les internautes à signaler la séquence problématique auprès du CSA. "Ces gestes sont insupportables ! Non, CE N'EST PAS ACCEPTABLE pour les spectateurs, chaînes, participants" a tweeté l'auteure, qui relève également "les aspects réducteurs et essentialisants" des éléments de décoration de la scène.

Ce n'est pas la première fois que l'émission "Un dîner presque parfait" caricature les personnes asiatiques. Dans un épisode diffusé en août 2018, un dîner chinois avait été l'occasion d'organiser un combat dans des costumes gonflables de sumos japonais, tandis que la voix off lançait des cris agrémentés de l'exclamation "kung-fu" et chantait "Sans chemise, sans kimono" sur l'air de la célèbre chanson de Rika Zaraï.

Des internautes avaient déjà dénoncé le "racisme anti-asiatique" de la scène, mais W9 n'avait à l'époque pas jugé utile de présenter des excuses. Interrogée à ce sujet par franceinfo, la chaîne n'a pas souhaité faire de commentaires.

Vous êtes à nouveau en ligne