Canular homophobe de Cyril Hanouna : le CSA inflige une amende de 3 millions d'euros à la chaîne C8

L\'animateur Cyril Hanouna, invité lors de l\'émission \"Le Divan\" sur France 3, le 9 janvier 2016.
L'animateur Cyril Hanouna, invité lors de l'émission "Le Divan" sur France 3, le 9 janvier 2016. (DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE)

L'animateur avait mis en scène des conversations téléphoniques en direct avec des personnes ayant répondu à une fausse petite annonce qu’il avait publiée sur un site de rencontres.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a infligé, mercredi 26 juillet, une amende de 3 millions d'euros à la chaîne C8 en raison de la diffusion dans l'émission "Touche pas à mon poste", de Cyril Hanouna, d'une séquence dans laquelle l’animateur avait mis en scène des conversations téléphoniques en direct avec des personnes ayant répondu à une fausse petite annonce qu’il avait publiée sur un site de rencontres.

Le gendarme de l'audiovisuel souligne que "tout au long de cette séquence, l'animateur a eu recours à de nombreux clichés et attitudes stéréotypées sur les personnes homosexuelles". En diffusant cette séquence qui avait été jugée homophobe par de nombreux téléspectateurs, "la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations", juge le CSA.

Record de plaintes pour "Touche pas à mon poste"

Le CSA rappelle par ailleurs avoir "reçu à ce jour près de 47 000 plaintes concernant ce programme" et avoir traité près de seize dossiers liés à l'émission depuis 2015. Pour quatre séquences, il a jugé qu'il n'y avait pas eu de manquement mais il a également prononcé trois mises en garde et deux mises en demeure.

Dans son communiqué, le Conseil assure avoir "privilégié le dialogue et multiplié les avertissements, sans manifestement être entendu, comme l'atteste la troisième sanction prononcée ce jour". Enfin, le CSA "en appelle expressément au sens de la responsabilité des dirigeants de C8 et du groupe Canal+ et leur demande de faire respecter les dispositions de la convention souscrite et les règles fixées par la loi".

Dans un communiqué, la chaîne C8 a évoqué un "acharnement" du CSA et dénoncé une sanction au "caractère disproportionné", "inéquitable et discriminatoire". Elle a prévenu qu'elle allait "bien entendu" faire appel de cette décision. Cyril Hanouna, lui, n'a pas évoqué directement l'amende, mais il a donné rendez-vous à ses fans à la rentrée prochaine.