"Tintin au Congo" n'est pas raciste, selon la justice belge

Mbutu Mondondo Bienvenu, qui a pousuivi les éditions Casterman et la SA Moulinsart, tient dans ses mains un exemplaire de \"Tintin au Congo\", à Bruxelles (Belgique), le 7 août 2007.
Mbutu Mondondo Bienvenu, qui a pousuivi les éditions Casterman et la SA Moulinsart, tient dans ses mains un exemplaire de "Tintin au Congo", à Bruxelles (Belgique), le 7 août 2007. (SEBASTIEN PIRLET / BELGA MAG)

La bande dessinée ne va donc pas être retirée des rayons.

JUSTICE – La bande dessinée Tintin au Congo ne contient pas de propos racistes. Elle n'est pas non plus une œuvre "méchante", a tranché, mercredi 5 décembre, la cour d'appel de Bruxelles (Belgique), confirmant le jugement de première instance rendu en 2011. "Hergé s'est borné à réaliser une œuvre de fiction dans le seul but de divertir ses lecteurs. Il y pratique un humour candide et gentil", a noté la cour.

L'album ne va donc pas être retiré des rayons, ont indiqué les éditions Casterman et la SA Moulinsart au site belge RTBF. C'est l'association française Le Cran (Conseil représentatif des associations noires) et Bienvenu Mbutu Mondondo, un ressortissant de la République démocratique du Congo vivant en Belgique, qui  demandaient aux éditions Casterman et à la SA Moulinsart de cesser toute exploitation commerciale de la bande dessinée. Lors des audiences en 2011, Bienvenu Mbutu Mondodo avait estimé que Tintin au Congo était une "BD raciste, qui fait l'apologie de la colonisation et de la supériorité de la race blanche sur la race noire".

Vous êtes à nouveau en ligne