VIDEO. "Voguing" : un monde à part

Connaissez-vous le "voguing" ? C'est un phénomène artistique peu connu car minoritaire. Ses ingrédients : de la danse, de véritables mises en scène teintées d'exhibitionnisme où il est question de performance.

Entre eux, ils appellent ça le "voguing". A l'origine, une danse qui parodie les poses des mannequins du magazine "Vogue". Aujourd'hui, la pratique est devenue un combat, une "battle" où l'on s'affrontent corps contre corps et clan contre clan. Objectif : gagner.  Le "voguing" est apparu, il y a deux ou trois ans en France, dans la communauté noire et homosexuelle.

"Voguer", c'est aussi un mode de vie, un besoin de s'affirmer en devenant une figure féminine. "J'ai envie d'être une star, je suis une star (...) J'ai envie de me prendre pour Madonna ou autre, je suis Madonna", confie un "vogueur".  Parmi les vogueurs, certains poussent l'ambiguïté très loin et on ne sait plus qui ils sont.

Ici et là, entre Paris et banlieue, ils sont aujourd'hui une trentaine d'adeptes du "voguing". Des charmeurs marginaux qui se réfugient dans leur monde de paillettes et d'apparence. Un univers underground étonnant dont ils sont les seuls à maîtriser les règles. 

Vous êtes à nouveau en ligne