"Rouge" : Niels Arestrup dans la peau du peintre Rothko, génie misanthrope

Niels Arestrup dans \"Rouge\"
Niels Arestrup dans "Rouge" (JEEPSTEY)

Le puissant et imposant Niels Arestrup incarne le peintre Mark Rothko dans une pièce de John Logan, sur un sujet pas si fréquent, la création artistique. C’est au Théâtre Montparnasse à Paris.

Jean-Marie Besset signe la version française de cette pièce de John Logan qui a connu un beau succès aux Etats-Unis. Une pièce originale qui nous plonge au cœur même de la création artistique, à travers un épisode de la vie du peintre Mark Rothko qui se suicida en 1970. 

Nous sommes à New York à la fin des années 50 et Rothko, célèbre pour ses grands aplats colorés, prépare une séries de peintures murales pour un grand restaurant de Manhattan. Il est aidé par son nouvel assistant qui prépare toiles et couleurs. D’abord impressionné par le maître qui l’ignore, le jeune homme va finir par remettre en question ses théories, jusqu’à l’accuser d’hypocrisie et de compromission mercantile.

Une quête d'absolu 

La pièce est construite autour de ce dialogue entre le peintre et son aide, au cours duquel Rothko nous déroule ses obsessions : sa relation à la toile, son appréhension des réactions du public dont il attend une participation active et non une admiration béate, sa concurrence avec Jackson Pollock qui vient de s’éteindre, son mépris pour les vieux schémas cubistes qui prédominent alors à Paris. Mépris encore plus marqué à l'égard de la nouvelle génération du pop art autour de Warhol qui bouleverse le rapport à l’œuvre, en insistant sur sa dimension marketing alors que l'art doit demeurer pour Rothko, emprunt de spiritualité.

Niels Arestrup porte avec une puissance remarquable cette exigeance absolue pour son art. Il éructe, s'agace, provoque, et se referme en lui-même. Face à lui, Alexis Moncorgé incarne avec nuances et justesse ce jeune peintre fragile qui cherche à entrer en relation avec Rothko en une sorte de filiation, alors que celui-ci, obsédé par lui-même, ne le considère jamais comme un créateur.

Niels Arestrup et Alexis Moncorgé dans \"Rouge\"
Niels Arestrup et Alexis Moncorgé dans "Rouge" (JEEPSTEY)

Une mise en scène sobre et efficace 

La mise en scène de Jérémie Lippmann est remarquable de sobriété et d’efficacité. Nous assistons à la réalisation de la totalité d’une toile par les deux acteurs, avec un réalisme saisissant. Evidemment les états d’âme de Rothko pourront sembler à certains ne pas être à la hauteur de son génie et battre des cartes déjà battues ailleurs, mais la forte présence de Niels Arestrup nous permet aussi de mieux connaître et de mieux ressentir le désespoir d’un créateur majeur de notre temps.

Affiche de \"Rouge\"
Affiche de "Rouge" (Théâtre Montparnasse)


"Rouge" de John Logan au Théâtre Montparnasse
 31 Rue de la Gaité, 75014 Paris
01 43 22 77 74
A partir du 12 septembre 2019

Du mardi au samedi à 21h, dimanche à 15h30

Vous êtes à nouveau en ligne