Mort de Jean-Pierre Marielle : "Il faisait partie de la dynastie des 'Sacha Guitry'", se souvient Jean-Pierre Mocky

Jean-Pierre Mocky en juin 2018. 
Jean-Pierre Mocky en juin 2018.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Jean-Pierre Mocky a réagi à la mort de Jean-Pierre Marielle, mercredi sur franceinfo.

Alors que l’acteur Jean-Pierre Marielle est décédé, mercredi 24 avril, à l’âge de 87 ans, Jean-Pierre Mocky a salué sur franceinfo la mémoire d’un acteur qui "avait le sens du jeu".

franceinfo : On imagine que vous êtes très ému à l’annonce de sa disparition.

Jean-Pierre Mocky : La journée n’est pas bonne aujourd’hui [mercredi 24 avril, ndlr]. Dick Rivers, puis lui… La différence, c’est que Jean-Pierre Marielle était malade depuis bien longtemps. Il ne pouvait plus tourner, c’était bien triste, nous l’aimions beaucoup et ça nous faisait beaucoup de peine.

Quel souvenir gardez-vous de lui ?

J’en garde le souvenir d’un homme qui avait beaucoup de personnalité. On l’appelait 'le colonel' parfois parce qu’il était toujours très actif. C’était un homme qui avait de la réplique. Ce n’était pas un type qui se laissait abattre. On l’aimait beaucoup parce qu’il avait ce côté un peu bougon, mais c’était un brave type, un très brave type. Il avait beaucoup d’humour. Il a perdu beaucoup de sa présence lorsqu’il a eu la maladie d’Alzheimer. On ne pouvait plus le faire travailler. On a voulu le faire travailler le plus tard possible et on a été obligé de s’arrêter.

Était-il un acteur unique en son genre, dans le paysage français ?

Il avait une personnalité tout à fait particulière. Il faisait partie de la dynastie des 'Sacha Guitry', des gens comme ça. Il avait beaucoup de prestance. Il jouait des rôles de fanfaron. Même dans la vie, c’était un grand gars, il était très drôle, il passait son temps à faire des plaisanteries. Ça a été un plaisir de travailler avec lui parce que c’était un acteur qui avait le sens du jeu. Il était formidable chaque fois qu’il jouait dans un film. Je l’aime beaucoup et je suis très triste qu’il soit parti. 

Vous êtes à nouveau en ligne