Mort de Jean-Pierre Marielle : "C'est toute une génération qui est en train de disparaître", déplore Jean-Claude Carrière

Jean-Claude Carrière, en mai 2016. 
Jean-Claude Carrière, en mai 2016.  (VALERY HACHE / AFP)

L'écrivain a réagi à la mort de Jean-Pierre Marielle mercredi soir. 

"La tristesse est grande", a confié mercredi 24 avril l'écrivain Jean-Claude Carrière sur franceinfo après l'annonce de la mort de Jean-Pierre Marielle, à l’âge de 87 ans. "C'est toute une génération qui est en train de disparaître", a-t-il poursuivi.  

Selon lui, il ne faut "pas considérer Jean-Pierre Marielle comme un pitre, comme un comique, comme le grand dadais qui nous a fait beaucoup rire… C'était un très grand acteur, très profond, très sérieux", a poursuivi l'écrivain.

"C'est un compagnon de vie plus encore que de travail"

Interrogé sur le jeu d'acteur de Jean-Pierre Marielle et les rôles qu'il a tenu au cinéma, Jean-Claude Carrière répond : "Il a un côté 'comique'. Il a été connu dans 'Les Galettes de Pont-Aven' et dans un certain nombre de comédies. Il ne montrait pas tout ce qu'il avait en lui. Peu à peu, il s'est élargi (…) et on s'est aperçu de la profondeur du personnage. Son côté facétieux, même blagueur, au lieu de nuire à cette profondeur, au contraire la favorisait, l'appuyait, l'aidait".  

"Il avait une palette extrêmement large, du burlesque au pathétique. Et il a eu de la chance qu'on l'ait pris des deux côtés, c'est-à-dire qu'on ait ouvert son éventail au maximum", a-t-il conclu.

Vous êtes à nouveau en ligne