"Quand on aime, on ne compte pas" : malgré le prix d'entrée, Al Pacino a séduit ses fans sur la scène parisienne

L\'acteur Al Pacino à Hollywood le 8 juin 2017.
L'acteur Al Pacino à Hollywood le 8 juin 2017. (CHRISTOPHER POLK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La tendance était à la satisfaction lundi soir à la sortie du Théâtre de Paris où se produisait l'acteur américain pour la première des deux représentations en solo qu'il donne dans la capitale. 

"C’était génial. Il était grandiose, égal à lui-même", lance un spectateur venu assister lundi 22 octobre au premier spectacle donné par Al Pacino au Théâtre de Paris dans le 9e arrondissement de la capitale. Les tarifs, assumés par la direction de la salle, pouvaient pourtant monter jusqu'à 950 euros.

Le très cher spectacle d'Al Pacino à Paris - un reportage de Gaële Joly
--'--
--'--

Les billets les moins chers, à 90 euros, pour écouter, voir, admirer l'improvisation de la star américaine avaient rapidement été vendus en septembre. Certains spectateurs ont déboursé bien plus, mais à l'écoute de leurs réactions à la sortie du théâtre, ils n'ont aucun regret. "Indescriptible. C’était magique. Un grand moment", dit l'un. Un autre tempère, en raison de l'impro... en anglais. "C’était intéressant, mais difficile. Ce n’est pas traduit. On ne comprend pas tout en fait. Sinon, c’est sympa", indique-t-il.

Pour 950 euros, un cocktail et un cliché

"Pour quatre personnes, on a payé plus de 800 euros", précise un groupe de fans. "550 euros", dit une inconditionnelle de la star américaine. "950 euros, j’ai acheté des billets d’avion pour venir, quand on aime on ne compte pas", précise sans état d'âme un spectateur, venu spécialement de Guinée pour voir son acteur préféré. "Je viens de Conakry. Je voulais à tout prix le voir", explique-t-il. À ce prix, un cocktail et une photo avec la star sont prévus. Il n'est pas question de selfie. "On n’a pas le droit. Il y a un photographe. Il prend une belle photo professionnelle qu’on nous envoie par mail, explique une spectatrice qui a payé le prix fort, sans regret. C’est bien fait, c’est bien organisé." "On en a eu pour notre argent, l’argent ne compte pas ce soir", renchérit son voisin. Dans la nuit, les sans-billet espéraient au moins apercevoir l’acteur. Ils n’auront vu que le sommet de sa tête s’engouffrer dans une voiture. 

À 8 heures, ce matin, il restait des places en vente pour l'ultime spectacle donné ce soir par Al Pacino, allant de 370 à 950 euros...    

Vous êtes à nouveau en ligne