Michel Bouquet : toujours sur les planches à 90 ans

France 3

Dans "A tort et à raison", le comédien joue le rôle d'un chef d'orchestre allemand. Portrait d'un passionné de théâtre.

A 90 ans passés, Michel Bouquet assure ne pas vouloir arrêter le théâtre. Incorrigible angoissé malgré son expérience et sa popularité, et d'une modestie désarmante, il ne joue pas pour se montrer. "Si l'acteur donne son talent, c'est une pauvre chose. Mais si l'auteur lui donne du talent, alors on a du reflet sacré", explique-t-il. Dans sa nouvelle pièce "A tort et à raison", il reprend le rôle de Wilhelm Furtwängler, le chef d'orchestre allemand, accusé de compromission avec le régime hitlérien.

Sur les planches depuis 72 ans

Il a beau avouer une fatigue compréhensible, le comédien n'en demeure pas moins attiré par ce métier qui l'a saisi très jeune et par les grands auteurs dont il fait partager l'attrait à ses partenaires. "C'est un homme qui vous donne tout", témoigne Francis Lombrail, directeur du théâtre Hébertot. Cette passion pour le théâtre habite Michel Bouquet depuis 72 ans, et elle le conduit encore et toujours à réciter des textes, entre maîtrise impressionnante et total don de soi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne