L’invité du Soir 3 : l’humoriste D’jal

Voir la vidéo

En spectacle au théâtre l’Européen, l’humoriste D’jal fait salle comble. Il est l’invité de ce Soir 3 du samedi 9 février.

D’jal est l’invité du Soir 3. En spectacle à Paris avant une tournée en France, il livre une représentation à cœur ouvert avec des moments très personnels. Pourquoi cela ? "C’était une réflexion que me faisaient beaucoup d’amis. Ils me disaient : ‘C’est dommage que tu ne parles pas assez de toi’. J’avais un peu de pudeur, et en faisant un travail sur moi, je me disais qu’il y a des moments-clés qui m’ont fait basculer vers le métier des humoristes, dont un dans un centre de myopathes où je travaillais", raconte D’jal.
L’humoriste qui excelle dans les caricatures, et notamment dans le personnage du Portugais. "Ce n’est jamais méchant, ils me soutiennent", dit-il. "J’ai reçu un des plus beaux prix par la communauté portugaise. Ils viennent en famille et sont excités à l’idée de savoir ce que je leur ai préparé", ajoute l’humoriste.

Déclaration à sa mère

Un personnage façonné par une jeunesse dans un quartier de Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) et à Champigny (Val-de-Marne) où il y a une forte communauté portugaise. "Petit à petit, je reprenais l’accent, j’imitais les paroles de mes amis. Ce n’était pas un quartier, mais les Nations Unies", sourit-il aujourd’hui.

Un spectacle à cœur ouvert également où on découvre que son père avait la main lourde notamment quand il était petit. "C’est l’ascenseur émotionnel. J’avais besoin de parler de ma vie, de mes parents, de leur rendre un hommage. J’ai vécu un moment difficile aussi qui est le cancer, avec ma mère touchée par cette maladie… Je me suis rendu compte que je ne disais pas assez à ma mère que je l’aimais", avoue D’jal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne