Jérôme Commandeur sur scène avec "Tout en douceur" : "Mon spectacle est un wok"

L’humoriste Jérôme Commandeur revient sur scène avec "Tout en douceur". Un spectacle à voir au Casino de Paris du 3 au 21 avril. Invité du Soir 3, il nous parle de son one-man-show et de sa passion pour son métier.

Lancé en 2018 au Théâtre de la Gaité Montparnasse, "Tout en douceur" est le dernier spectacle de Jérôme Commandeur. Après une tournée en région, l’humoriste est de retour sur la scène parisienne au Casino de Paris.  

Jérôme Commandeur, invité du Soir 3  

Mon spectacle est un wok. Vous mettez plein de choses dedans et puis vous remuez.Jérôme Commandeur


Effectivement, Jérôme Commandeur n’est pas avare en thèmes dans son dernier spectacle. Il y en a pour tous les goûts. "Ca va de mes parents, à Kim Jong-Un (dictateur nord-coréen) en passant par la mort, le régime" explique-t-il sur le plateau du Soir 3, ce samedi 31 mars. Mais l’humoriste ne se moque pas que des autres. Il pratique aussi l’autodérision pour mieux rire de son prochain. "Je démarre d’ailleurs mon spectacle par ça. J’en mets tellement sur la tronche de plein de gens que, du coup, le public se dit : il commence par lui-même donc il peut ensuite s’autoriser à divaguer".  

Une carrière à la radio et au cinéma 

Deux spectacles en 20 ans de carrière, c’est peu. Jérôme Commandeur est surtout connu du grand public pour ses débuts à la télévision en tant qu’humoriste sur M6 (Graines de star) puis animateur sur France 2 (Rince ta baignoire), à la fin des années 1990. En 2008, il présente son premier spectacle, "Jérôme Commandeur se fait discret", au Palais des Glaces. Un one-man-show qui tournera jusqu’en 2011.  A partir de 2010, sa carrière décolle réellement avec de nombreux seconds rôles au cinéma dans des comédies populaires ("Rien à Déclarer" de Dany Boon, "Les Tuches" d’Olivier Baroux…). Ses chroniques sur Europe 1 ont également largement contribué à sa notoriété.

"La scène, une cours de récré"

Mais comme le dit l’humoriste "La scène, il n’y a rien de plus jubilatoire". Alors quand son agenda le permet, Jérôme Commandeur retrouve son public car, pour lui, la scène est un lieu de liberté où il n’y a pas de filtres. A la question "peut-on rire des pires horreurs ?", l’humoriste répond "oui, c’est une vraie cour de récréation. "

Vous êtes à nouveau en ligne