Anne Roumanoff : "C'est très compliqué de faire rire avec l'actualité, les gilets jaunes c'est déjà plus à la mode"

Anne Roumanoff en tournée avec son dernier spectacle \"Tout va bien !\" 
Anne Roumanoff en tournée avec son dernier spectacle "Tout va bien !"  (Ingrid Mareski)

L'humoriste Anne Roumanoff est actuellement en tournée avec son dernier spectacle "Tout va bien !". Franceinfo Culture l'a rencontrée à Lyon. 

Anne Roumanoff  a fêté l'année dernière ses 30 ans de scène. Une véritable performance dans le monde du showbiz. L'humoriste, qui fait un tabac avec son nouveau spectacle "Tout va bien !", a accepté de répondre à quelques questions de la rédaction. 

Franceinfo Culture : "Tout va bien !" est le titre de votre dernier show. Vous êtes dans le déni ? 

Anne Roumanoff : oui (rires) ! Ce n'est pas parce que tout va mal qu'on ne peut pas aller bien dans un monde qui va mal. Donc, c'est ironique.  

Le mouvement des gilets jaunes, Emmanuel Macron... du pain béni pour vos sketchs ? 

Il ne faut pas croire ça. C'est très compliqué de faire rire avec l'actualité. D'ailleurs, en plus, les gilets jaunes ce n'est déjà plus à la mode. Cela a moins d'impact sur le public. C'est très compliqué l'actualité et ça bouge très vite. Donc il n'y a rien qui est du pain béni.   

Si a 50 ans, on n'est pas divorcé, on a raté sa vie ? 

Non (rires) ! Non, on n'a pas raté sa vie. Dans mon spectacle, je ne dis pas qu'il faut divorcer à 50 ans. Moi, ça m'a réussi mais je ne fais pas de la pub pour le divorce. Quand on est heureux, c'est bien de rester ensemble.   

L'humour des comiques d'aujourd'hui : trop politiquement correct ?

Non je ne trouve pas. On est obligé de s'adapter à une époque. Il y a 5, 10 ou 20 ans, les interdits étaient différents. Chaque époque a sa sensibilité. On est dans un contexte mais cela ne veut pas dire que l'on ne peut pas être transgressif. On est en démocratie et libre.    

Etre une femme humoriste en 2019, c'est plus facile qu'il y a 30 ans quand vous avez débuté ? 

Alors, oui et non. Je pense que c'est plus facile parce qu'il y a moins de barrières entre les hommes et les femmes. On voit aussi que les humoristes femmes sont plus à la mode en ce moment. Mais par contre, il y en a plus. Pour une jeune femme qui démarre maintenant, c'est peut-être plus difficile que moi quand j'ai débuté. 

Elie Semoun dans votre premier film en tant que réalisatrice. Est-ce bien sérieux ? 

Elie Semoun, c'est un grand acteur. Donc je suis très contente qu'il joue dans mon film. 

Vous êtes à nouveau en ligne