Zizi Jeanmaire : l'histoire d'une vie en pointes et en plumes

Cette vidéo n'est plus disponible

Aragon disait que sans elle, Paris ne serait pas Paris. Zizi Jeanmaire est décédée à l'âge de 96 ans. La chanteuse, ballerine et meneuse de revue était l'inoubliable interprète de "Mon truc en plumes". 

Un petit nom d'oiseau, des jambes sans fin et "des yeux à vider un monastère" selon son ami Boris Vian. Zizi, c'est le fabuleux destin d'une femme qui dansa sa vie. "Je m'appelle Zizi parce que ma mère m'appelait souvent 'Mon petit Jésus' quand j'étais petite et je lui disais 'Je suis ton petit zizi'", confiait-elle en 2000. Née en 1924 à Paris, Renée Jeanmaire, de son vrai nom, est encore enfant lorsque son grand-père l'emmène à l'opéra.

La modernité de la danseuse éclate en 1949 dans "Carmen"

Ce sera son premier coup de foudre. Elle entre à 9 ans à l'école de de danse dans la classe d'un certain Roland Petit. C'est le second coup de foudre : il sera son Pygmalion et elle deviendra son éternelle muse. "C'est elle qui m'a inspiré mes premiers ballets et qui m'a aidé à faire des progrès parce qu'elle avait une façon de danser à 20 ans qui était en avance sur son temps", confiait le chorégraphe en 2000. Cette modernité éclate en 1949 dans Carmen, un ballet qu'ils danseront plus de 2000 fois. Zizi coupe ses cheveux et se transforme en vamp, au charme canaille. Ensemble, le couple va conquérir l'Amérique et fera du cinéma à Hollywood et du music-hall à Broadway. Zizi tournera trois films aux États-Unis et trois en France. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne