Nuit du handicap : le manifeste des corps

FRANCEINFO

Certaines personnes ont choisi de dépasser leur handicap en s'exprimant dans l'art. La journaliste Clara Crochet-Damais est partie à leur rencontre, à l'occasion de la Nuit du handicap samedi 15 juin. 

Magali Saby est danseuse professionnelle. Samedi 15 juin, à l'occasion de la deuxième édition de la Nuit du handicap à Paris, elle a improvisé un solo de danse. "Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le résultat, c'est vraiment que la personne puisse sentir la sensation du mouvement", explique-t-elle, après avoir animé un atelier de danse. Le public valide se met à la place des personnes en situation de handicap.

Ne pas réduire une personne handicapée à son corps

Ils admirent aussi des top-modèles atypiques issus de la première agence de mannequins sans critères physiques. "Quand on est handicapé, on est comme tout le monde. On a envie d'une mode. On a envie d'être resplendissant et de montrer qu'on est vivant !", s'exclame Paulette Domacorsi, mannequin de l'agence Top Girl. La prothèse du grand navigateur Fabrice Payen rappelle aussi qu'il ne faut pas réduire une personne en situation de handicap à son corps.

Vous êtes à nouveau en ligne