Au Nigeria, une jeune femme fait danser et chanter des enfants des rues et les rend célèbres dans le monde entier

France 4

Au Nigeria, des jeunes filles ont attiré l'attention sur les réseaux sociaux. Elles ont grandi dans la rue pour la plupart et parviennent désormais à s'élever grâce à la danse. Leurs vidéos font le tour du monde, et touchent jusqu'aux plus grandes stars.

Toutes les semaines, au Nigeria, des jeunes filles enregistrent un clip dans les rues de Lagos, filmées par leur professeur de danse. En quelques mois, les fillettes sont devenues des célébrités. Leurs vidéos, postées sur un réseau social, ont connu un succès planétaire, appréciées par des stars comme les chanteuses Beyoncé ou Rihanna ou encore la mannequin Naomi Campbell. Cette dernière est même venue leur rendre visite lors d'un récent passage au Nigeria. "On espérait que des vedettes nigérianes voient les vidéos et invitent les enfants à faire des spectacles, mais la vidéo est devenue virale, c'est fascinant", explique Seyi Oluyole, fondatrice de l'école de danse des Dream Catchers.

Une troupe composée majoritairement d'enfants des rues

Les Dream Catchers, ou attrapeurs de rêves, c'est une troupe pas comme les autres, fondée par une jeune passionnée de danse, âgée de 21 ans, en 2014. Seyi Oluyole est allée chercher la plupart des enfants dans la rue, à l'image d'une fillette de 10 ans, dont la mère tenait une boutique et n'avait pas le temps de s'occuper d'elle. Seyi Oluyole a elle-même connu la vie dans la rue dans sa jeunesse. C'est de cette période, dit-elle, qu'elle tire sa volonté d'aider.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne