55 spectacles ont été annulés à l'Opéra de Paris

Depuis trois semaines, le personnel de l'Opéra de Paris est en grève afin de préserver son régime de retraite. Un manque à gagner pour l'institution.

D'ordinaire, à la période de Noël, l'Opéra de Paris affiche salle comble. Mais depuis trois semaines, il est vide. Plus d'une cinquantaine de spectacles ont été annulés. Un manque à gagner pour l'Opéra de Paris qui dénonce ces conditions : "L'Opéra de Paris vit une crise très grave (…) Nous risquons de perdre au moins 12 millions d'euros. Tout cela aura des conséquences lourdes sur la saison à venir et les suivantes", a indiqué dans un communiqué le directeur général de l'institution, Stéphane Lissner.

Préserver le régime de retraite

Depuis le début du conflit, un dixième des recettes annuelles ont été perdues. Les grévistes veulent préserver leur régime spécial de retraites. "C'est triste oui parce que ça fait une perte d'argent pour l'Opéra. Après, si on fait grève ce n’est pas par plaisir. Nous aussi on perd de l'argent, on n'a pas envie de vivre dans la précarité à l'âge de 42 ans", explique Mathieu Botto, un danseur. Beaucoup de déception chez les spectateurs qui avaient payé parfois jusqu'à 200 euros pour se procurer une place. Mais l'Opéra l'assure, tous les billets peuvent être annulés et seront remboursés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne