"Le Roi des Singes" : les étoiles de Pékin brillent sous le chapiteau du Cirque Phénix

Numéro d\'ombrelles au Cirque Phénix
Numéro d'ombrelles au Cirque Phénix (France 2 / culturebox)

Le cirque Phénix accueille pour la neuvième fois des artistes chinois sous son immense chapiteau de 5500 places dans le Bois de Vincennes. Le spectacle du moment, "Le Roi des Singes", rivalise d'acrobaties, de prouesses et de poésie. Culturebox vous emmène dans les coulisses de l'excellence circassienne, avant un départ en tournée dans dix villes françaises.

L'acrobatie est née en Chine il y a 5000 ans. Il y a dans ce pays 120 écoles professionnelles et 18. 000 artistes. C'est un vivier de talents incroyables. C'est un peu comme l'Opéra de Paris : la même discipline et on y entre au même âge.


Alain Pacherie a le sourire. Celui qui a fondé le cirque Phénix il y a 18 ans sait de quoi il parle. Il accueille pour la neuvième fois les prodiges de l'école chinoise du cirque. A chaque fois il fait le plein de son chapiteau immense où rien n'entrave la vue des spectateurs.

Reportage : V. Gaget, R. Mathe, T. Gilardet, A. Cohen, D. Chevalier
Les 40 artistes du spectacle de cette année  "Le roi des Singes" viennent d'une école près de Shangaï. Ils se déplacent avec leur propre cuisinier car ils doivent garder, où qu'ils soient, le même régime alimentaire.

Le spectacle reprend les grands numéros de la tradition chinoise, comme la jonglerie avec ombrelles :"c'est très difficile parce qu'on est deux confie WengXian Yuan. Ma partenaire travaille avec ses pieds, je suis le porteur. Il faut se coordonner. C'est plus complexe.

Après Paris, les Etoiles du Cirque de Pékin se produiront à
Courbevoie le 24 janvier
Rennes le 25 janvier
Saint Herblain le 26 janvier
Tours le 27 janvier
Cournon d'Auvergne le 31 janvier
Saint-Etienne le 1er février
Chambéry le 2 février
Marseille le 3 février
Toulon le 8 février
Cannes le 9 février
Vous êtes à nouveau en ligne