Cirque : Jumbo l'hippopotame retournera-t-il en Afrique ?

A Grenoble (Isère), une association de défense des animaux dénonce un cas de maltraitance sur Jumbo le seul hippopotame détenu par un cirque en France. Elle demande son transfert en Afrique tandis que le propriétaire de l'animal affirme être dans la légalité. Le sort de Jumbo est désormais entre les mains de la justice.

Depuis plus de trente ans, la vie de Jumbo se partage entre des enclos sur des parkings et une remorque de camion étroite. L'avenir de l'hippopotame Jumbo, qui appartient au cirque Muller, est entre les mains de la justice. L’association One Voice qui dénonce le calvaire de l'animal a demandé sa saisie et son transfert vers l'Afrique. "Il devrait vivre dans l'eau 16-24 heures avec les siens parce que ce sont des animaux très sociaux. Là, Jumbo il est tout seul dans un camion. Quand le camion n'est pas en mouvement, le camion s'arrête sur un parking et il se retrouve sur un parking, sans piscine", affirme Muriel Arnal, présidente de l'association One voice.

A la justice de trancher

Le propriétaire du cirque Muller, quant à lui, affirme avoir fait constater la conformité de ses installations. "Dès qu'on arrive, on remplit la piscine intérieure, puis la piscine extérieure (...) il n'est même pas dans les transports, il a de l'eau continuellement", rétorque Alexandre Muller, frère du directeur du cirque Muller. Le jugement du tribunal administratif a été mis en délibéré au 19 novembre 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne