EN IMAGES. Molière au cinéma : six acteurs qui ont interprété le dramaturge français sur grand écran

"L'Avare", "Le Bourgeois Gentilhomme" ou encore "Les Fourberies de Scapin", plusieurs pièces de Molière ont été adaptées au cinéma. Mais le dramaturge a lui aussi été incarné par différents acteurs, en premier ou second rôle. Gros plan sur six comédiens qui ont interprété Jean-Baptiste Poquelin sur grand écran. 

Le comédien et dramaturge français Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière, vit au XVIIe siècle. Grand favori du jeune roi Louis XIV, il conçoit pour lui de nombreux spectacles et travaille avec les plus grands chorégraphes et musiciens de son époque (dont un certain Jean-Baptiste Lully). Aujourd'hui encore, les pièces de Molière sont très souvent jouées dans les théâtres, dans des versions classiques ou contemporaines. Mais le cinéma s'est lui aussi emparé du personnage dans différentes fictions. Si Laurent Tirard l'a mis au coeur de son film Molière, Sacha Guitry n'en a fait qu'un personnage secondaire de son long-métrage Si Versailles m'était conté. Revenons ensemble sur six acteurs qui ont incarné le grand dramaturge. 

112
Fernand Gravey dans Si Versailles m'était conté (1954) de Sacha Guitry. En 1954, Sacha Guitry a l'ambition de faire un long-métrage sur l'histoire de Versailles, de Louis XIV jusqu'aux années 1950. Impossible de faire ce voyage dans le temps sans donner la parole à Molière. C'est Fernand Gravey (Le dernier tournant, La vie fantastique) qui prend le rôle. Le film dévoile un Molière qui vient de présenter à la Cour de Versailles sa nouvelle comédie : George Dandin. Séducteur et bout-en-train, le dramaturge n'est pas apprécié par la critique, et encore moins par un certains Boileau. "C’est une étrange entreprise que celle de faire rire les honnêtes gens Boileau. Et vous devez être bienheureux de n’avoir jamais fait rire personne", lui glisse-t-il lors d'une scène confrontant les deux hommes.  COCINEX / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP
212
Le casting cinq étoiles de Si Versailles m'était conté (1954) de Sacha Guitry. Si Sacha Guitry se glisse dans les souliers de Louis XIV, les autres rôles sont interprétés par de grands artistes de l'époque : Jeanne Boitel, Bourvil, Jean Marais, Tino Rossi ou encore Edith Piaf. Même Orson Welles est de la partie et incarne Benjamin Franklin.   MARY EVANS/SIPA / SIPA
312
Philippe Caubère dans Molière (1978) d'Ariane Mnouchkine. D'une durée de 4h10, cette fresque cinématographique d'Ariane Mnouchkine raconte la jeunesse de Molière, ses débuts avec sa troupe L'Illustre théâtre et ses amours avec Madeleine et Armande Béjart. Le personnage est incarné par Philippe Caubère (La Gloire de mon père, Le château de ma mère).  LES FILMS 13 / ARCHIVES DU 7EME ART
412
Ariane Mnouchkine (deuxième à gauche) et Philippe Caubère (deuxième à droite) pendant le tournage de Molière (1978). Le film est divisé en deux époques et a été tourné pendant deux ans dans les décors de Guy-Claude François à la Cartoucherie de Vincennes, dans les jardins de Versailles et sur le plateau du Larzac. Aussi, ce n'est pas la première fois que Philippe Caubère est Molière avec Ariane Mnouchkine. Il avait déjà incarné le même rôle dans son film 1789, réalisé deux ans plus tôt. Ce film est sélectionné pour le festival de Cannes 1978.   MICHELE LAURENT / GAMMA-RAPHO
512
Bernard Giraudeau dans Marquise (1997) de Vera Belmont. Ce film ne parle pas directement de Molière mais d'une dénommée "Marquise Thérèse". Celle-ci danse dans les rues de Lyon pour gagner sa vie. Un jour, elle se fait remarquer par le dramaturge qui l'intègre dans sa troupe. Bernard Giraudeau (Rue Barbare, Arsène Lupin) endosse le rôle d'un Molière déjà âgé et amouraché de la jeune marquise, interprétée par Sophie Marceau. Le film s'inspire de la véritable histoire de la marquise Du Parc, qui fit partie de la troupe de 1653 à 1667. Elle épousa l'un de ses comédiens et les suivit jusqu'à Paris.  BIAMONTE/SIPA / SIPA
612
Bernard Giraudeau et Romina Mondello dans Marquise (1997) de Vera Belmont. Après Milena en 1991, Vera Belmont réalise Marquise avec un casting quatre étoiles : Sophie Marceau, Thierry Lhermitte ou encore Lambert Wilson. Le film a été tourné dans plusieurs villes d'Italie centrale - à Bologne, Parme et Mantoue - mais aussi au château de Vaux-le-Vicomte avec la participation de près de 5000 figurants.  BIAMONTE/SIPA / SIPA
712
Tcheky Karyo (à droite) dans Le Roi Danse de Gérard Corbiau. Sorti en 2000, Le Roi Danse raconte la vie du jeune Roi Soleil, passionné par le ballet. Il comble la Cour avec ses spectacles inventés par ses deux artistes préférés : Lully, qui compose les musiques, et Molière, qui s'occupe de la mise en scène. Tcheky Karyo joue ici un Molière provocateur, détesté par les ecclésiastiques et par certains courtisans du roi. Le film s'intéresse surtout aux querelles entourant l'interdiction de la comédie Tartuffe en 1964, en raison de l'atteinte qu'elle portait à l'Eglise et au clergé.  REX FEATURES
812
(De gauche à droite) Benoit Magimel et Tcheky Karyo dans Le Roi Danse (2000) de Gérard Corbiau. Formé au Théâtre National de Strasbourg, Tcheky Karyo commence sa carrière de comédien en jouant dans des pièces d'auteurs classiques, dont Tartuffe de Molière. Il ne fait sa première apparition au cinéma qu'en 1982, âgé alors de presque trente ans, dans Toute une Nuit de Chantal Akerman. Pour Le Roi Danse, il joue au côté du jeune Benoît Magimel qui, à l'inverse, occupe le grand écran depuis ses 13 ans.  REX FEATURES/SIPA / MOV
912
Romain Duris dans le film Molière (2007) de Laurent Tirard. Avec ses cheveux longs et sa fine moustache, l'acteur (vu récemment dans Eiffel de Martin Bourboulon) est presque méconnaissable ! Le film de Laurent Tirard s'intéresse à la jeunesse de Molière : criblé de dettes, le jeune homme de 22 ans n'arrive pas à vendre ses tragédies, considérées à cette époque comme le plus haut genre théâtral. JEAN MARIE LEROY / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP
1012
Romain Duris dans le film Molière (2007) de Laurent Tirard. Ce film est plus une fiction qu'une biographie. Le réalisateur s'est amusé à imaginer ce qui est arrivé au jeune homme, après avoir été envoyé en prison en 1645. Pour Romain Duris, ce rôle a été un vrai défi : il n'avait jamais fait de théâtre et encore moins de théâtre classique. "J'ai appris le texte à l'avance pour me le mettre en bouche et respecter la précision du langage. Je suis peu à peu entré dans le personnage, au point de reprendre certains mots et cette diction dans ma vie de tous les jours !" a-t-il expliqué lors d'une interview.  JEAN MARIE LEROY / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP
1112
Julien Courbey dans Jean de la Fontaine, le défi (2007) de Daniel Vigne. En 2007, le film de Laurent Tirard sur Molière sort en salle mais il n'est pas le seul à mettre en lumière un des grands auteurs français du XVIIe siècle. Daniel Vigne réalise Jean de la Fontaine, le défi. Le rôle du fabuliste est confié à Lorànt Deutsch et celui de Molière à Julien Courbey. Son apparition est brève mais le film dévoile les liens forts qui unissaient les deux auteurs.  ALLOCINE
1212
Julien Courbey dans Jean de la Fontaine, le défi (2007) de Daniel Vigne. Habitué des séries télévisés (Seconde B) et des comédies (Hommes, femmes : mode d'emploi de Gilles Lellouche ou Chouchou de Merzak Allouache), Julien Courbey joue pour la première fois dans un film historique. Unique film, par ailleurs, sur la vie Jean de la Fontaine.  ALLOCINE
Vous êtes à nouveau en ligne