VIDEO. L'histoire des "Central Park Five", l'erreur judiciaire qui a ébranlé les États-Unis

BRUT

Sortie le 31 mai, la série "Dans leur regard" s'inspire de la tragédie des "Central Park Five". Retour sur cette terrible erreur judiciaire.

À la fin des années 1980, le taux d'homicides à New York atteint un niveau record. Rien qu'en 1989, 1905 meurtres ont été recensés dans la ville. Le 19 avril de cette même année, la joggeuse Trisha Meili a été frappée, violée et laissée pour morte au milieu de Central Park. Cinq adolescents afro et latino-américains âgés de 14 à 16 ans sont rapidement accusés et finissent par avouer le crime face à la violence des policiers américains. Dans la foulée, Donald Trump, alors magnat de l'immobilier, appelle au rétablissement de la peine de mort dans la presse écrite. 

Condamnés à tort 

La justice finit par condamner les adolescents à purger entre 5 et 15 ans de prison malgré la non-correspondance avec l'ADN retrouvé sur le lieu du crime. Pourtant, en 2002, le criminel Matias Reyes reconnaît avoir commis l'agression sur Trisha Meili alors que certains des condamnés sont toujours derrière les barreaux. "Même si nous sommes blanchis, la cicatrice est toujours là", confesse Yusef Salaam, un des accusés innocentés.

Récemment interrogé par une journaliste, Donald Trump s'est abstenu de présenter ses excuses aux "Cinq de Central Park". 

Vous êtes à nouveau en ligne