VIDEO. "Je pense que l'art est politique" : On vous raconte l'histoire d'Ava DuVernay

BRUT

Elle se bat pour rendre l'industrie du cinéma plus inclusive, elle milite pour les droits des africains-américains aux États-Unis. Elle n'avait pas touché une caméra avant ses 32 ans. C'est Ava DuVernay.

Ava DuVernay naît en Californie en 1972 et grandit avec ses quatre sœurs et frères. Au cours de ses vacances, elle rend visite à son père qui habite près de Selma dans l'Alabama. Elle y est témoin des Marches pour les droits civiques de 1965. À 23 ans, alors qu'elle se destine au métier de journaliste, elle fait un stage sur CBS Evening News et couvre le procès O.J. Simpson. Elle s'oriente finalement vers la publicité et lance à 27 ans sa propre société de relations publiques. 

Les débuts dans le cinéma

En 2003, Ava Duvernay commence à écrire son premier scénario en parallèle de son travail dans la publicité. En 2008, elle fait ses débuts derrière la caméra avec le documentaire "This is the Life", sur la scène hip-hop à Los Angeles dans les années 1990. À 38 ans, elle fonde la société ARRAY qui distribue et promeut le travail de cinéastes racisés.

À 41 ans, elle réalise "Selma", biopic de Martin Luther King, qui se concentre sur ses rapports avec le président Lyndon B. Johnson au moment des Marches de Selma pour le droit de vote des africains-américains. Quelques mois plus tard, elle est la première africaine-américaine nommée pour le Golden Globe.

Quand les combats dépassent la fiction 

Si "Selma" est nommé à l'Oscar du Meilleur film, elle dénonce malgré tout l'absence de nomination pour son acteur principal David Oyelowo. En 2020,  David Oyelowo révèle que des membres de l'Académie des Oscars ont refusé de voter pour "Selma" car lors de 'une des avant-premières, l'équipe du film portait des T-shirts "I Can't Breathe" en hommage à Eric Garner, un homme noir non armé tué par un policier à New York. En 2016, un mois avant la présidentielle américaine, elle dénonce, dans le documentaire "Le 13e", le lien entre l'abolition de l'esclavage et l'incarcération massive des africains-américains aux États-Unis.   

À 46 ans, elle crée, réalise et produit "Dans leur regard", diffusé sur Netflix. Cette série met en scène l'histoire des Central Park 5, ces cinq jeunes latinos et africains-américains accusés à tort et condamnés pour le viol et l'agression d'une femme blanche à New York en 1989. Fin mai 2020, bouleversée par les images de la mort de George Floyd, elle décide de lancer un grand projet pour mettre en lumière les violences policières, mais aussi les identités des officiers impliqués. En juin 2020, Ava DuVernay est élue au comité des gouverneurs des Oscars, dont la mission est de définir les objectifs stratégiques de l'Académie.

Vous êtes à nouveau en ligne