"C’est une manière de faire le bilan" : un documentaire Netflix sur le footballeur Nicolas Anelka

Le footballeur Nicolas Anelka lors d\'une séance d\'entraînement avec ses coéquipiers du Mumbai City FC à Kolkata en Inde, le 11 octobre 2014 (photo d\'illustration). 
Le footballeur Nicolas Anelka lors d'une séance d'entraînement avec ses coéquipiers du Mumbai City FC à Kolkata en Inde, le 11 octobre 2014 (photo d'illustration).  (DIBYANGSHU SARKAR / AFP)

Le réalisateur Franck Nataf a suivi la fin de carrière de l'ancien joueur de l'équipe de France de 2012 jusqu'en 2019, et sollicité plusieurs grands noms du football français pour dresser le portrait du joueur.

Annoncé à grand renfort de bandes annonces sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, tout en préservant le mystère, Netflix met en ligne mercredi 5 août son documentaire sur le footballeur Nicolas Anelka. Dans Anelka : L'incompris, c'est une caméra amie qui filme l’ancien joueur de l’équipe de France de football, celle de Franck Nataf. "Je le connais depuis très longtemps, explique-t-il. Ce fut très facile pour moi parce qu’il avait confiance."

Le réalisateur suit Nicolas Anelka de 2012 jusqu'en 2019, et couvre ainsi sa fin de carrière entre la Chine et l'Inde, en famille ou sur le terrain. "Il n’y avait pas de choses qu’on organisait pour le film. Je le suivais simplement, tout était naturel, poursuit Franck Nataf. Il n’a refusé absolument rien et m’a laissé faire."

C’est mon métier, il n’intervient pas. Il suggère des choses parfois ou demande ne pas déranger certaines personnes parce que c’est quelqu’un qui est très respectueux. J’avais carte blanche.Franck Nataf, réalisateur de "Anelka, l'incompris"à franceinfo

Carte blanche pour solliciter plusieurs grands noms du football. De Thierry Henry à Didier Drogba en passant par Paul Pogba. Il y a aussi Arsène Wenger, son entraîneur à Arsenal qui décrit Nicolas Anelka dans le film comme "un gars honnête et fidèle qui peut être excessif". D’autres anciens joueurs de l’équipe londonienne sont présents dans le documentaire comme Emmanuel Petit, Robert Pirès ou encore Patrice Evra.

Une version 2.0 du livre confession

Franck Nataf est aussi aller interroger Raymond Domenech sur l'affaire Knysna et les insultes qu'aurait prononcées Nicolas Anelka contre le sélectionneur des Bleus. Une séquence de quelques minutes que Netflix a mise en avant dans sa promo. "Je ne suis pas là pour donner une bonne image de Nico, c’est juste pour montrer les choses telles qu’elles sont", affirme Franck Nataf.

Justement, à l'heure des réseaux sociaux, que signifie ce documentaire sur un joueur qui a toujours fui les micros et les objectifs ? Arnaud Ramsay, journaliste proche d'Anelka et qui figure dans le documentaire, avance une réponse : "Il a 41 ans, c’est une manière de faire le bilan et de se projeter vers une nouvelle vie qu’il va entamer sans doute comme entraîneur. C’est une manière de contrôler un petit peu ce qu’il avait à dire devant un œil ami."

Une sorte de version 2.0 du livre confession qui séduit de plus en plus de sportifs. Netflix a diffusé il y a quelques semaines The last dance sur la vie du basketteur Michael Jordan, plus récemment France Télévisions a proposé un documentaire sur Teddy Riner.

Un documentaire Netflix sur Nicolas Anelka : écoutez le reportage de Stéphanie Mora
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne