Portraits de Villes

(©)

À l'occasion de Marseille-Provence 2013, GAGNEZ des livres photographiques consacrés à la ville de

Marseille (collection Portraits de Villes, éditions
be-pôles)
 !

Pour jouer, écoutez la chronique "Photos, photographes" de Pascal Delannoy du samedi 1er juin et répondez à la question posée en fin de chronique en utilisant ce lien :

JOUEZ ET GAGNEZ 30 PORTRAITS DE VILLES - " MARSEILLE "  !

Photos, photographes

Sur France Info
dans "Photos,
photographes
", Pascal Delannoy couvre la
photo dans les livres et sur internet : il aborde l'essentiel de ce qu'il faut
retenir de l'actualité éditoriale photographique. Chaque samedi à 5h10, 6h50, 11h22, 15h20, 17h20, 19h57 et
23h50. À l'occasion de Marseille-Provence 2013, France Info soutient la
collection Portraits de Villes et tout particulièrement la
publication du dernier ouvrage sur Marseille.

Portraits de Villes , le concept

— Portraits
de Villes
 est une collection de livres photographiques et
graphiques. Chaque livre est un voyage unique. La collection présente 15 villes
parcourues par 15 photographes, aussi bien des grands noms de la photographie
que des talents prometteurs. Les photographes ont carte blanche et
partent explorer la ville de leur choix. Faisant écho au fameux carnet que
chaque globe trotteur transporte avec lui dans ses voyages, les villes de Portraits de Villes ont leur
propre identité, suivant la vision de chacun des photographes, soigneusement
choisis par l'équipe de be-pôles pour la richesse et la sensibilité de
leur vocabulaire visuel.

 

Marseille , par Olivier Amsellem

— En 2013, Marseille est Capitale
européenne de la Culture
. Olivier Amsellem, depuis toujours sous l'emprise de
la ville, pose son regard sur la poésie urbaine, chaotique et singulière de
Marseille.

Olivier
Amsellem est né à Marseille en 1971. Désormais, il vit et travaille à Paris.
Telle une cicatrice profonde dans sa vie, il raconte avec distance et fidélité,
amour et inimitié, rudesse et ironie des sentiments paradoxaux qui se dévoilent
dans ses photographies. Anticonformiste, dénonçant le culte et la légende des
santons, Olivier Amsellem nous livre ici un portrait vif d'exilé en mal de
pays. Ce voyage sans concession que nous livre l'artiste est celui d'une ville
populaire où le rien est déjà un champ d'expérimentation. Marseille, cité provisoire
se construisant avec l'accumulation du temps et l'appropriation de l'espace
gagné et des vues perdues. C'est avec une grande précision qu'il montre l'impact
de l'homme sur le territoire, comment les paysages se transforment, se
démolissent et se reconstruisent sans cesse et sans aboutissement. "

Marseille
est une ville sans issue, une ville de bord de mer qui fait face à la terre ". Afin
de fuir cette situation anxiogène, le culte du soleil apparaît comme une
échappatoire salvatrice à l'isolement dans laquelle l'énergie et le hâle
prodigués permettent d'occuper le temps.

" Longtemps -toujours ?- nous regarderons ces photos sans tout deviner. A nous d'écrire les légendes. Ou plutôt la légende, tant Marseille est un conte à elle seule. Ce nouveau Portrait de Villes nous en apporte une preuve définitive. "  Pascal Delannoy