Politique : le retournement de veste a toujours existé, assure l'historien Bruno Fuligni

FRANCE 2

L'historien Bruno Fuligni est l'invité du 13 Heures, ce lundi 9 janvier, pour parler de son livre L'art de retourner sa veste.

À moins de quatre mois de la présidentielle, la campagne s'accélère. Un livre est dans l'air du temps : L'art de retourner sa veste. Aujourd'hui, avec les primaires, sommes-nous en train d'institutionnaliser le retournement de veste ? Pendant la campagne on se critique et une fois qu'un candidat est désigné, on le soutient. "Certes, mais ça n'a rien de nouveau. Autrefois, sous la IIIe République, le président n'était pas élu par les citoyens, mais par des parlementaires. Il y avait des réunions préparatoires avec tous les candidats et on finissait par en trouver un", explique Bruno Fuligni.

La plus grande girouette de l'histoire

L'historien affirme que "les retournements d'alliance, les changements de camps, c'est aussi ancien que la vie politique et démocratique en France". Qui est alors la plus grande girouette de l'histoire dans l'Hexagone ? "On pourrait citer Mirabeau. C'est un noble qui est passé du côté de tiers état, qui a institué la démocratie parlementaire, en se faisant payer par le Roi, tout en disant 'Je suis payé, mais je ne suis pas vendu'", poursuit Bruno Fuligni.

Vous êtes à nouveau en ligne