VIDEO. Renaud, soutien de toujours des Restaurants du cœur fondés par Coluche

Dès le début de l’aventure des Restos du cœur, le chanteur Renaud est aux côtés de Coluche, le parrain de sa fille Lolita. Ce 26 janvier 1986, il est naturellement sur le plateau de la première émission télévisée de soutien à l’association fondée par l’humoriste l’année précédente… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 3 juin.

Coluche crée les Restaurants du cœur en 1985 pour répondre à la montée du chômage et de la misère en France. Cette action de solidarité lancée par l’humoriste, mort en juin 1986, n’avait pas vocation à perdurer. L’"association préférée des Français", selon le baromètre annuel sur la notoriété et l’attractivité des organisations faisant appel à la générosité du public, demeure pourtant toujours d’actualité… en 2018 !

"Les politiciens, on a confiance ou on n’a pas confiance, ça dépend... affirmait-il lors d’une des toutes premières distributions de nourriture. Mais en tout cas, on sait quelque chose : il y a officiellement 600 000 personnes qui n’ont pas à bouffer en France. Tous les jours. Et les mecs vous disent ça comme un chiffre. Quand on leur demande ce qu’ils vont faire pour ça, ils disent : 'Ben, je sais pas…' Alors, nous on sait et on le fait. Voilà !"

"Il y a des gens en France, à nos portes, qui ne passent pas l’hiver, quoi !"

Le 26 janvier 1986, c’est la toute première levée de fonds à la télévision. Quatre heures d'émission en direct. Et à ceux qui tardent à mettre la main à la poche, Coluche lance : "Vous êtes vraiment une bande d’enfoirés !" Le chanteur Renaud est évidemment au premier rang ce jour-là des soutiens de l’association lancée par le parrain de sa fille Lolita, aux côtés d’Harlem Désir, président de SOS Racisme, et de nombreux autres artistes.

"Quand on s’est connus, on était tout maigre tous les deux", lui dit le chanteur. "Oui, c’est vrai, mais toi t’es resté… Moi, j’ai honte d’être gros... c’est pour ça que je fais ça", lui répond le premier président des Restos. "Une opération généreuse et humanitaire qui vient du cœur, et surtout du cœur d’un mec comme toi, et d’un pote, c’est normal qu’on suive. Et d’une ! dit Renaud. Et de deux, n’oublions pas qu’il y a des gens en France, à nos portes, qui ne passent pas l’hiver, quoi !"

Vous êtes à nouveau en ligne