Prostituées, tags... Les frasques de Justin Bieber au Brésil

Le chanteur canadien Justin Bieber en concert à Panama City (Panama), le 24 octobre 2013. 
Le chanteur canadien Justin Bieber en concert à Panama City (Panama), le 24 octobre 2013.  (ARNULFO FRANCO / AP / SIPA)

Le chanteur canadien est mis en accusation pour avoir tagué illégalement le mur d'un hôtel. Il a également été filmé par une femme présentée comme une prostituée par des médias américains. 

Visiblement, Justin Bieber n'a pas fini sa crise d'adolescence à retardement. Alors que le chanteur canadien de 19 ans multiplie les frasques depuis plusieurs mois, sa tournée au Brésil, début novembre, a été entachée par trois évènements. Francetv info remonte le fil.

Filmé par une femme présentée comme une prostituée

La vidéo a été postée mercredi 6 novembre sur YouTube et visionnée près de 14 millions de fois depuis. On y voit Justin Bieber en train de dormir dans un hôtel. La personne qui filme, une femme, apparaît à la fin. Selon le site américain Gawker, qui s'appuie lui-même sur les informations de deux sites, E! News et Egotastic (liens en anglais), il s'agit de Tatiana Neves Barbosa, une gogo-danceuse et prostituée. L'équipe du chanteur a démenti auprès du site people TMZ (en anglais)

Aperçu à la sortie d'un hôtel de passe

Pendant son séjour au Brésil, Justin Bieber a également été vu en train de sortir d'une maison close, le Centauros, à Rio, caché sous un drap pour fuir les paparazzis. Pour ceux qui douteraient de l'identité de la personne cachée sous le drap, Gawker (en anglais) attire l'attention sur l'un des tatouages de la star, visible sur l'une des photos. 

Le jeune Canadien a ensuite voulu rentrer dans son hôtel avec des prostituées. Furieux de n'y être pas parvenu, il a cassé divers objets de sa suite, des dégâts estimés à 6 000 dollars. Le chanteur et son équipe ont ainsi été expulsés de l'hôtel et ont quitté le Brésil mercredi à destination du Paraguay, où se poursuit sa tournée.

Surpris en train de taguer le mur d'un hôtel désaffecté 

"Respecter la vie privée" et "Je suis en congé". Ce sont les phrases taguées illégalement par le chanteur, mardi 5 novembre, sur le mur d'un hôtel désaffecté de la zone sud et touristique de Rio de Janeiro. Il a également réalisé plusieurs dessins. Des photos ont été postées sur son compte Instagram.

Selon la police, le jeune homme aurait reçu une autorisation de la mairie de Rio pour réaliser un graffiti sur le mur du village olympique dans la favela de Vidigal. Mais l'équipe du chanteur a estimé qu'il n'y serait pas en sécurité. "L'autorisation de la mairie n'était pas valable pour taguer d'autres endroits", précise la police. Une enquête a été ouverte. Justin Bieber pourrait s'en sortir avec une amende.

Vous êtes à nouveau en ligne