A 84 ans, la reine de la nuit Régine revient avec des soirées "guinguette"

Régine au festival du film américain de Deauville (Calvados), le 30 août 2013.
Régine au festival du film américain de Deauville (Calvados), le 30 août 2013. (LIONEL CIRONNEAU /AP / SIPA)

La comédienne et chanteuse animera dès mai une soirée mensuelle dans un club parisien.

Elle veut relancer une ambiance de fête dans les discothèques, "où, aujourd'hui, les gens s'ennuient". La chanteuse et comédienne Régine, 84 ans, annonce, lundi 14 avril, qu'elle animera chaque mois une soirée "guinguette" au Balajo, le légendaire dancing parisien du quartier de la Bastille, à partir de mai.

"Je veux réhabiliter le bal, la poésie de l'échange des regards et rappeler la valeur de l'invitation à danser entre deux personnes !", promet-elle, déplorant l'atmosphère actuelle dans les clubs. "C'est devenu l'horreur, l'antifête, juge-t-elle. Les gens ne se parlent plus, font la tête et dansent tout seuls. Ils ne dansent plus à deux."

Une soirée déclinée à Deauville cet été

Avec orchestre, la soirée "guinguette" de Régine pourra être déclinée dans d'autres clubs, en France et à l'étranger. Après le Balajo, où Régine reprendra ses grands succès, elle envisage cet été un bal avec orchestre et lampions sur les planches de Deauville (Calvados), sur ce même concept.

Après une précédente tentative en 2011, Régine signe à nouveau son retour dans le monde de la nuit, auquel elle avait fait ses adieux en 2003 après la cession de son club parisien près des Champs-Elysées. Dans les années 1980, elle régnait sur 24 discothèques portant son nom.

Vous êtes à nouveau en ligne