VIDEO. Tahiti : à la découverte de la perle du Pacifique

Ce trésor économique fait vivre plus de 5 000 personnes. Mais les producteurs doivent s'adapter à la concurrence et au réchauffement climatique.

A plus de 14 000 kilomètres de Paris se trouvent les atolls de Polynésie et leurs atouts naturels : des eaux turquoises, des bancs de sable. C'est dans ce cadre paradisiaque qu'il faut se rendre pour comprendre les secrets d'un joyau : la perle de Tahiti. Attachées à des cordes, les huîtres vont grandir pendant au moins deux ans dans le lagon avant d’être ramenées à terre.

Plusieurs milliers d'euros l'unité

Les perles naturelles sont rares, alors les huîtres passent entre les mains des greffeurs. Ces derniers introduisent dans l'huître une petite bille jaune. C'est un coquillage puis un morceau d'huitre : on l'appelle le greffon. L'opération est très délicate. Si la greffe est mauvaise, l'huître ne donnera pas de perle. Chaque perle est unique. Selon sa forme, sa couleur, ses reflets, elle peut coûter jusqu'à plusieurs milliers d'euros l'unité et fait le bonheur des joaillers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne