Quand le Palais de Compiègne accueillait le gratin du Second Empire

FRANCE 3

À quelques heures de Paris, le palais de Compiègne (Oise) était le théâtre, il y a plus d'un siècle, des réceptions de Napoléon III. Ce château était l'endroit dans lequel les grands noms aimaient être vus.

Avec son magnifique parc de 40 hectares, le palais de Compiègne (Oise) fait la renommée de la ville. L'ancienne résidence royale et impériale était l'endroit où il fallait être pour compter parmi la société au XIXe siècle. Recevoir une invitation pour s'y présenter était un très gros privilège. "Compiègne, sur le Second Empire, est le lieu où il faut être reçu", explique Étienne Guibert, conservateur du patrimoine du palais de Compiègne. Tous les grands noms s'y sont précipités. On peut citer notamment Gustave Flaubert ou encore Giuseppe Verdi.

250 chambres au style anglais

Tous étaient conviés aux réceptions de l'empereur Napoléon III et l'impératrice Eugénie jusqu'en 1870. Les invités prenaient le train de Paris pour venir à Compiègne. "L'arrivée au palais de Compiègne est très codifiée. Les invités et leurs domestiques sont accueillis dans l'entrée des colonnes", révèle la journaliste Cécile Laronce. Plus tard, ils seront présentés au couple impérial après avoir été conduits dans leurs appartements. À titre de rappel, 250 chambres au style anglais peuvent les accueillir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne