Manche : pour le maire du Mont-Saint-Michel, les touristes consomment trop d'eau

FRANCE 3

Le Mont-Saint-Michel (Manche) connaît une nouvelle bataille de l'eau. Pour son maire, les touristes en consomment beaucoup trop, alors il profite de l'arrêté préfectoral sur la sécheresse pour tout simplement couper l'eau.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La traversée de la baie du Mont-Saint-Michel à pied est une randonnée saisissante. Dans le cadre d'un pèlerinage ou tout simplement pour le plaisir, ils sont des milliers chaque année à tenter l'expérience. Plusieurs kilomètres de marche à parcourir et à l'arrivée, la fameuse vase qui colle aux pieds et dont il faut bien se débarrasser. Traditionnellement, les pèlerins et randonneurs se lavaient les pieds dans des pédiluves mis à disposition par la mairie, mais à cause de la sécheresse, un arrêté préfectoral vient d'être communiqué pour restreindre la consommation d'eau des municipalités.

Un coût de près de 30 000 €

Pour Yann Galton, le maire du Mont-Saint-Michel, l'occasion était trop belle, il a purement et simplement coupé l'eau. D'après lui, les pieds des visiteurs coûtaient à la commune près de 30 000 € chaque année. Au-delà du geste écologique, il s'agit donc de réaliser des économies, même si l'idée n'est pas vue d'un très bon œil par les guides. "L'accueil des touristes est quand même une priorité, je pense, il ne faut pas oublier qu'ils nous ramènent des devises, ils ne sont pas qu'un coût pour le Mont-Saint-Michel et la région", rappelle l'un d'entre eux, Damien André.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne