Loto du patrimoine : "Ce serait une bonne chose que la FDJ donne un peu plus" à la Fondation, estime Stéphane Bern

Stéphane Bern avec des tickets de loto du patrimoine, le 31 mai 2018, à Paris.
Stéphane Bern avec des tickets de loto du patrimoine, le 31 mai 2018, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Stéphane Bern va lancer, vendredi, la deuxième édition du Loto du patrimoine depuis la Rotonde ferroviaire de Montabon, dans la Sarthe.

La deuxième édition du Loto du patrimoine va bientôt débuter. En 2018, sur les 15 euros dépensés pour l'achat d'un ticket à gratter, seul 1,52 euros, soit 10% du prix, a été reversé à la Fondation du patrimoine. D'après Stéphane Bern, vendredi 1er février sur franceinfo, il est "très possible" que cette part augmente en 2019, mais l'animateur de télévision, chargé d'une mission sur le patrimoine par Emmanuel Macron, a souligné que cette décision ne lui "appartenait pas".

"Ce serait une bonne chose que la part qui revient au patrimoine soit un peu plus conséquente, mais il faut que le jeu reste attractif, ne l'oublions pas, c'est un jeu d'argent. On me disait : 15 euros, c'est trop cher. La FDJ en a vendu la totalité, c’est-à-dire 12 millions de tickets. Donc je ne peux pas leur reprocher de ne pas avoir donné assez, mais je pense que ce serait une bonne chose que la FDJ donne un peu plus", a-t-il expliqué.

Quand j'entends qu'on va prélever des taxes, je menace de partir parce que je ne veux pas que l'Etat prenne des taxes sur ce Loto exceptionnel du patrimoine.Stéphane Bernà franceinfo

Revenant sur sa bataille contre la taxation du Loto, Stéphane Bern explique qu'il "fait ça bénévolement avec [ses] tripes et [sa] sincérité". L'animateur estime avoir "gagné" la bataille : "J'ai gagné en 2018, puisqu'au total on aura rassemblé près de 50 millions d'euros, dont 22 millions avec le Loto du patrimoine, quelque 20 millions avec la compensation de ces taxes que l'Etat voulait prélever, et le reste c'est du mécénat d'entreprises que j'essaie de rassembler."

Stéphane Bern est attendu vendredi à la Rotonde ferroviaire de Montabon, en Sarthe, pour lancer la deuxième édition du Loto depuis ce lieu "symbolique".

Vous êtes à nouveau en ligne