Le Mont-Saint-Michel : un écosystème à préserver

FRANCE 2

L'obione, une plante indispensable à l'équilibre de l'écosystème de la baie du Mont-Saint-Michel, est menacée.

La baie du Mont-Saint-Michel (Manche) est un espace écologique exceptionnel avec ses prairies, régulièrement envahies par les marées montantes. Un écosystème complexe qui sert de garde-manger à de très nombreuses espèces et qui, selon les scientifiques, doit beaucoup à une seule plante, l'obione. Cette plante possède de petites feuilles rondes, aux qualités remarquables. Chaque année, elle produit quatre fois plus de matières végétales qu'un hectare de blé.

La faune de la baie pourrait être déstabilisée

"Cette matière végétale, qui se décompose, va finalement être restituée à tout l'écosystème. Les oiseaux, les moules, les huîtres et même les phoques vont en profiter", explique Éric Feunteun, professeur en écologie marine au musée national d'histoire naturelle de Dinard. Mais l'obione est menacée, et toute la faune qui se nourrit dans la baie pourrait être déstabilisée. Les racines de l'obione abritent des centaines de puces de mer, qui permettent aux poissons de se nourrir pour grandir. Le dernier relevé fait en 2013 montre que les massifs d'obione ont diminué de moitié en 30 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne