Laissez-vous emporter dans le tourbillon du Second Empire avec les costumes de la fabuleuse collection Vassiliev

L\'élégance sous le Second Empire à travers des costumes issus de la collection Vassiliev.
L'élégance sous le Second Empire à travers des costumes issus de la collection Vassiliev. (Fondation Vassiliev)

C'est une "Invitation au bal" qui est lancée par le château de Querrieu en Picardie. Ces costumes racontent une époque où l'habit faisait la dame.

Des silhouettes drapées de soies chatoyantes et qui semblent vouloir prendre vie.  Les salles du 19e siècle du château de Querrieu dans la Somme, sont un écrin parfait pour les robes Second Empire (1852-1870) prêtées par la Fondation Alexandre Vassiliev.

L'illusion est parfaite. Le bal peut commencer. Plus que de magnifiques costumes, les robes issues de la collection Vassiliev (qui compte 50 000 pièces !) sont un témoignage d'une époque où le vêtement devait refléter le rang. "Au Second Empire, la femme veut montrer la prospérité de son mari", explique le commissaire de l'exposition Christophe Dubois-Rubio. " A cette époque, le tissu illustre le pouvoir financier (...) une robe du soir peut utiliser jusqu'à 20m de tissu !" 

Certaines robes de soirée nécessitaient 20 m de tissu !
Certaines robes de soirée nécessitaient 20 m de tissu ! (Fondation Vassiliev)

Les premières fashion victimes

Des femmes enrubannées, corsetées et prêtes à mourir pour être belles. A la fin du XIXe siècle, l'arsenic entre dans la composition des teintures. Une substance empoisonnée qui, via la sueur entre dans l'organisme, et finit par tuer les élégantes. Des fashion victimes avant l'heure qui se changent jusqu'à sept fois par jour !

Une robe entièrement brodée d\'ailes de scarabées.
Une robe entièrement brodée d'ailes de scarabées. (Fondation Vassiliev)

Une autorisation pour porter un pantalon !

Mais au delà des apparences, au Second Empire l'habit n'est pas qu'un accessoire de mode : il permet également d'affirmer sa différence. Ainsi quelques femmes - à la tête desquelles l'écrivain Georges Sand - osent-elles réclamer le droit de porter le pantalon. Réclamer est bien le terme, puisqu'à l'époque il faut demander l'autorisation en préfecture de se travestir !

Invitation au bal jusqu'au 6 octobre 2019 au château de Querrieu, 3 rue du Bois Galhaut, 80115 Querrieu. De 14h à 18h tous les jours sauf le lundi. Tarif : 8 euros, gratuit pour les moins de 15 ans.

Outre la magnifique exposition au château de Querrieu, le département de la Somme poursuit son voyage à travers la mode au Second Empire lors d'un deuxième événement :

La mode sous le Second Empire jusqu'au 22 septembre à l'Hôtel de Forceville, 35 rue Lamarck à Amiens. Tous les jours de 14h à 18h. Entrée libre.

Vous êtes à nouveau en ligne