La basilique du Sacré-Cœur à Montmartre fête le centenaire de sa consécration : retour sur une histoire tumultueuse

FRANCE 3

La basilique du Sacré-Cœur à Montmartre, deuxième monument le plus visité de Paris, a une histoire plutôt méconnue, et elle est quelque peu controversée.

C'est l'histoire méconnue de l'un des symboles de Paris, la basilique du Sacré-Cœur du quartier de Montmartre, dont on célèbre en 2019 le centenaire de sa consécration. Un lieu de recueillement témoin des tumultes de l'histoire. Perchée sur la colline, elle semble veiller sur la capitale et en est le deuxième monument le plus visité, avec une vue imprenable. Mais son histoire reste peu connue des Parisiens, comme des visiteurs.

Une insulte aux Communards pour certains

Le choix de Montmartre ne doit rien au hasard. Le nom de la colline vient de "Mont des martyres", là où ont été martyrisés au IIIe siècle les premiers chrétiens. Un archevêque de Paris a alors choisi d'y construire une basilique. La construction interviendra quinze siècles plus tard, et sera étroitement liée à l'histoire de Paris. En 1870, la France vient de subir une défaite face aux Prussiens. Une punition divine selon les catholiques, et les autorités décident de construire une église pour veiller sur la ville.

Quelques mois plus tard, un épisode sanglant marquera Paris. Le peuple décide de s'emparer des canons de l'armée à Montmartre et érigera des barricades pour proclamer la Commune. La répression sera sanglante avec entre 20 000 et 30 000 communards tués. Quatre ans plus tard, la première pierre de la basilique sera posée là où la commune a été déclarée. Aujourd'hui encore, certains la considèrent comme une insulte aux Communards.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne