"Gilets jaunes" : des Journées du patrimoine sous haute surveillance

FRANCE 3

La 36e édition des Journées du patrimoine, les 21 et 22 septembre, risque d'être perturbée par plusieurs manifestations. Pour éviter tout débordement, certains sites ont renoncé à ouvrir leurs portes.

Les Journées du patrimoine, qui se dérouleront les 21 et 22 septembre, seront placées sous haute surveillance à Paris. En cause, plusieurs manifestations, dont deux sont autorisées. C'est le cas d'une marche pour le climat et d'un défilé contre la réforme des retraites. Mais les "gilets jaunes" appellent sur les réseaux sociaux à se rassembler en masse sur les Champs-Élysées. La zone sera donc interdite d'accès par la préfecture de police, qui craint des débordements.  

Des institutions fermées 

Plusieurs sites seront également fermés aux visiteurs, comme l'Arc de Triomphe, le Grand Palais et le Petit Palais, situés à proximité des Champs-Élysées. Au total, une quinzaine d'institutions ont renoncé aux portes ouvertes, dont cinq ministères. L'Élysée et l'Assemblée nationale ne recevront que ceux qui se sont inscrits en ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne