VIDEO. Quand les statues de Notre-Dame s'envolaient pour être restaurées... quatre jours avant l'incendie

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Elles doivent leur salut à leur exil pour restauration. Quand seize statues de cuivre s'élevaient dans le ciel au-dessus de Notre-Dame, c'est pour elles que les Parisiens s'inquiétaient... C'était quatre jours avant l'incendie qui a terrassé la flèche de la cathédrale. Des images extraites d'"Envoyé spécial". 

C'était le 11 avril 2019. Quatre jours avant l'incendie de Notre-Dame. Dans "Envoyé spécial", voici les images d'un chantier hors normes, filmées par Nicolas Lemarignier, Guilaume Marque et Alexis Jacquet. Une opération à cœur ouvert pour la cathédrale : l'envol de ses protecteurs, seize statues de cuivre de 150 kilos, dans le ciel de Paris, depuis l'échafaudage le plus impressionnant de la capitale. "Un moment inouï" que leur décrochage de la flèche par des grues de 100 mètres de haut.

Personne n'imagine alors que le feu prendra ici même, sous les combles. Mais déjà, le ballet des grues attire en masse les Parisiens. Un brin inquiets – comme toujours lorsqu'on touche à "leur" cathédrale. "Notre-Dame, c'est pas n'importe quoi !" s'exclame un passant. "J'espère que je serai encore vivant pour voir la remontée", plaisante un autre. 

Une cure de jouvence miraculeuse 

Les statues sont alors l'objet de toutes les sollicitudes, mais en réalité, les douze apôtres et quatre évangélistes doivent leur salut à cet exil pour restauration. A quatre jours près, ces colosses auraient fondu dans l'incendie, leurs deux tonnes de métal éventrant davantage encore l'édifice.

Notre-Dame avait résisté aux guerres et révolutions. Privée de ses anges gardiens, lundi 15 avril, peu avant 19 heures, elle a soudainement rappelé dans le ciel de Paris qu'elle était vivante, et donc mortelle... 

Extrait de "Les orphelins de Notre-Dame", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 18 avril 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne