VIDEO. Notre-Dame de Paris : "La voûte peut toujours s'écrouler", met en garde Franck Riester

Deux mois après l'incendie de la cathédrale, le ministre de la Culture fait le point sur l'avancée des travaux de consolidation.

Notre-Dame de Paris n'est pas encore tout à fait sauvée. Deux mois après l'incendie qui l'a ravagée, la cathédrale est "dans une situation fragile, notamment au niveau de la voûte qui n'a pas encore été sécurisée", a révélé le ministre de la Culture, Franck Riester, invité des "4 Vérités", vendredi 14 juin sur France 2. "La voûte peut toujours s'écrouler", a-t-il alerté, indiquant qu'il s'agissait du "point le plus fragile" du monument.

"Nous devons installer des planchers au dessus de la voûte et en dessous de la voute pour pouvoir retirer les gravats qui sont au-dessus et regarder l'état sanitaire des pierres", a précisé Franck Riester, qui n'écarte pas totalement un scénario catastrophe. "Toute la partie autour de Notre-Dame a été sécurisée, étayée, frettée. Des vitraux ont été retirés pour les protéger, les restaurer", a en revanche affirmé le ministre.

Interrogé sur les dons pour la reconstruction, dont seulement 9% des promesses ont à ce jour été recoltées, Franck Riester a confirmé ce chiffre mais s'est voulu rassurant : "Il peut y avoir des gens qui promettent de donner et qui ne le font pas, mais surtout, les dons vont être donnés progressivement en fonction de l'avancée des travaux. Des conventions sont en train d'être travaillées avec les gros donateurs et les quatre institutions choisies pour cette grande collecte nationale", affirme le ministre de la Culture.

Vous êtes à nouveau en ligne