Notre-Dame : que risque-t-on en cas de contamination au plomb ?

France 3

Les conséquences de l'incendie de Notre-Dame ont montré des taux importants de concentration de ce métal. Que risque-t-on face à une exposition au plomb ?

Avec l'incendie de Notre-Dame, la nuit du 15 avril à Paris, 400 tonnes de plomb s'envolent en fumée, laissant derrière des particules. Depuis, la contamination au plomb fait l'objet de beaucoup de questions. Autour de Notre-Dame, les quantités déversées sont sans commune mesure. "Quatre fois le poids de plomb qui est émis à travers la France avec certains sites industriels s'est déposé au coeur de Paris. Il faut en prendre la mesure !", s'est insurgée Anne Thébaud-Mony, la présidente de l'association Henri Pézerat et directrice de recherche honoraire Inserm.

Une substance toxique

Des opérations de décontamination, des tests sanguins sur 175 enfants ont eu lieu, car le plomb est une substance toxique. Un seuil de vigilance est fixé à 25 microgrammes par litre de sang, mais à partir de 50, on parle de saturnisme, une déclaration est alors obligatoire. Qu'elles soient inhalées ou ingérées, les particules de plomb se diffusent dans le corps. Elles touchent le cerveau, le foie, les reins et les os. À haute dose, le plomb entraîne des anomalies de reproduction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne