Notre-Dame : le projet de loi à l'Assemblée

Moins d'un mois après l'incendie qui a frappé Notre-Dame, l'examen du projet de loi baptisé Notre-Dame a débuté à l'Assemblée nationale. Il a pour but d'accélérer les travaux.

Le projet fait débat. Mais la question de la reconstruction de Notre Dame est primordiale pour l'exécutif, raison pour laquelle il est débattu à l'Assemblée nationale afin d'accélérer les travaux.
Le 15 avril, le feu détruisait la cathédrale. Le toit à ciel ouvert est aujourd'hui protégé par une bâche. Lors des débats, l'opposition s'inquiète de la possibilité du gouvernement de contourner la législation sur la protection du patrimoine. "Ça nous inquiète parce que c'est la boite de pandore à des excès. Sur un sujet aussi important, je pense qu'il faut prendre le temps", tempère Brigitte Kuster, députée (LR) de Paris.

L'opposition en rogne

Le président a fixé un délai de cinq ans. Certains craignent qu'il y ait d'autres volontés derrière, comme Nicolas Dupont-Aignan (debout la France) : "Derrière ce texte, il y a la volonté du gouvernement de se donner la possibilité de ne pas restaurer à l'identique Notre-Dame ce qui serait une deuxième utilisation". Mais la controverse est partout dans l'opposition. "Il faut que la majorité arrête de penser que quand toute l'opposition a le même avis, c'est un côté politicien. Ça exprime peut-être un côté majoritaire dans le pays", révèle Éric Coquerel député LFI de Seine-Saint-Denis. Le ministre de la Culture dénonce lui un faux débat. Un concours d'architecture international sera lancé et Emmanuel Macron pourrait avoir le dernier mot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne