Notre-Dame : l'État n'assure pas ses monuments

FRANCE 3

La cathédrale est la propriété de l'État et n'était pas assurée. Le journaliste Jean-Christophe Batteria explique pourquoi sur le plateau du 19/20.

La cathédrale, propriété de l'État, n'était pas assurée. C'est normal, selon Jean-Chirstophe Batteria. Le journaliste explique, sur le plateau de France 3, que l'État "est son propre assureur et c'est le cas pour les 83 cathédrales bâties avant 1905 et la séparation de l'Église et de l'État. Certains édifices étaient assurés comme la cathédrale de Rouen qui a brûlé plusieurs fois, mais en 1889, le ministère des Finances de la troisième République de l'époque déclare : 'l'État n'assurera plus ses biens contre l'incendie auprès de compagnies privées'".

Les monuments assurés

Certains sont tout de même assurés. Outre la cathédrale de Rouen (Seine-Maritime), "c'est le cas de la tour Eiffel, qui est assurée à hauteur de 200 millions d'euros", explique le journaliste. Si l'enquête montrait une responsabilité d'une des sociétés qui travaillaient sur les chantiers de la flèche de la cathédrale, l'État et les donateurs ne seraient pas les seuls à participer financièrement à la reconstruction. Dans ce cas, c'est l'assurance de l'entreprise qui jouera.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne