Notre-Dame : des communes qui renoncent à leurs dons

FRANCE 2

Certaines communes viennent de refuser de verser les dons initialement promis pour la reconstruction de Notre-Dame. Les élus estiment que la cagnotte est déjà conséquente et préfèrent financer la restauration d'églises locales.

Après l'incendie de la cathédrale de Notre-Dame, de nombreuses communes avaient promis des dons, dans un élan de solidarité, pour participer à la reconstruction de la cathédrale de Paris. Mais ces derniers jours, certaines d'entre elles tentent de faire marche arrière. À Morbecque (Nord), le maire avait envisagé de verser 2 600 €, soit 1 € par habitant. Mais son conseil municipal a voté contre.

Favoriser les églises locales

"Il y a eu une émotion au départ, et naturellement il y a la raison qui l'emporte", explique le maire Jérôme Darques. La communauté de communes pourrait aller dans le même sens et annuler un don de 100 000 €. Raison invoquée : les dons privés sont suffisants. En Loire-Atlantique, le maire de Juigné-des-Moutiers voulait lui faire un don de 1 000 €. Il en a été empêché par les autres élus. Pour ces communes, l'urgence serait d'abord d'investir dans la rénovation de leurs églises locales. Malgré tout, les dons pour la cathédrale de Notre-Dame devraient approcher du milliard d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne