Notre-Dame de Paris : les dons pour sa restauration ont-ils été mal utilisés ?

France 3

Un rapport de la Cour des comptes épingle des incohérences sur les dons pour la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une partie de cet argent aurait été utilisée à d'autres fins que les travaux pour sa restauration. L'institution réclame plus de transparence. 

Après le terrible incendie ayant frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, l'élan de générosité avait été inédit. Il y avait alors eu plus de 825 millions d'euros de promesses de dons, une collecte record dont l'utilisation pose aujourd'hui question. La Cour des comptes relève quelques anomalies. Les donateurs ne paieraient pas simplement pour la restauration de la cathédrale. "Ils payent aussi les frais de fonctionnement de l'établissement public", a assuré Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes. 

5 millions dépensés pour la gestion de l'établissement public 

En un an, cinq millions d'euros ont été dépensés pour la gestion de l'établissement public qui supervise la reconstruction de l'édifice. C'est une situation anormale pour les petits donateurs rencontrés par France 3. "Si on fait un don pour la cathédrale, il faut que ça serve pour les réparations", assure l'une d'entre elles. Une loi a pourtant été promulguée spécifiquement pour cette reconstruction. Elle assure que "les dons sont exclusivement destinés au financement des travaux de construction et de restauration". Le loyer de l'établissement public et les salaires de ses employés auraient dû être financés par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne