Notre-Dame de Paris : "encore pollué", le site fera l'objet d'une nouvelle phase de dépollution dès la semaine prochaine

La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 25 juillet 2019 à Paris.
La cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 25 juillet 2019 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Des zones du chantier sont toujours polluées au plomb et nécessitent une décontamination. Une nouvelle phase de dépollution, qui débutera le 12 août, concernera à la fois le parvis et les rues aux alentours.

Le chantier de Notre-Dame de Paris va rester fermé pendant encore une semaine, puis une nouvelle phase de dépollution doit commencer, a appris franceinfo lundi 5 août auprès de l'adjointe à la Santé à la mairie de Paris, Anne Souyris. "Le site est actuellement encore pollué, largement au-dessus des seuils préconisés par l'ARS, l'Agence régionale de santé", explique-t-elle.

Le préfet d'Île-de-France a jugé la protection contre le plomb insuffisante sur le chantier de la cathédrale et a décidé de sa suspension le 25 juillet dernier, jusqu'au 12 août. "Ça veut dire que le site est actuellement encore pollué", détaille Anne Souyris.

Les pouvoirs publics ne sont pas restés les bras croisés à ne rien faire mais les méthodes utilisées n'étaient pas les bonnes, elles n'étaient pas assez efficacesAnne Souyrisà franceinfo

C'est pourquoi elle a demandé une nouvelle phase de dépollution, "avec une méthode nouvelle et beaucoup plus intense", qui doit débuter le lundi 12 août, et qu'elle aimerait voir terminée d'ici la fin du mois d'août. Cette dépollution concernera à la fois le parvis et les rues aux alentours.

Les écoles sont toutes "ok"

"C'est une technique qui consiste à déposer un film sur les différentes matières qu'on trouve sur le parvis et sur les rues, et de l'enlever quelques jours plus tard avec le plomb. Ça évite toute dissémination dans l'air et ça permet d'avoir une dépollution en profondeur du plomb sur le site", précise Anne Souyris.

Quant aux écoles qui entourent la cathédrale, elles ont été contrôlées et sont toutes "ok", assure-t-elle, mais pour les endroits qui l'exigent, une dépollution aura lieu "d'ici la rentrée" et "tout va être re-contrôlé d'ici la fin août".

Vous êtes à nouveau en ligne