Notre-Dame de Paris : des dons qui font grincer des dents

FRANCE 3

Des dons pour la restauration de Notre-Dame de Paris affluent de toute la France. Problème, beaucoup d'autres bâtiments sont abandonnés.

Cette cathédrale Notre-Dame n'est ni aussi connue ni aussi visitée que celle de Paris. Mais pour le maire de Rodez (Aveyron), c'est un trésor patrimonial à préserver. En plus des travaux réalisés par l'État, il a voulu investir 10 millions d'euros dans sa rénovation. "J'ai demandé à la région de prendre en charge une partie de ces travaux, explique Christian Teyssèdre, maire (LREM) de Rodez. Or la région m'a répondu en 2017 qu'il n'en était pas question parce qu'elle n'intervenait pas sur du patrimoine propriété de l'État." Un refus qui passe mal d'autant plus que la région Occitanie vient juste de voter une subvention d'1,5 million d'euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. 

Des bâtiments qui souffrent 

"C'est le patrimoine de tous les Français Notre-Dame de Paris, donc c'est une aide vraiment exceptionnelle", se justifie Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la région Occitanie. Partout en France, des collectivités locales se sont mobilisées et ont débloqué des subventions pour l'édifice parisien. Un afflux de dons qui manque cruellement à beaucoup de bâtiments en péril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne