Notre-Dame de Paris : au cœur de l'incendie avec les pompiers

FRANCE 3

Le toit enflammé de Notre-Dame de Paris lundi 15 avril restera dans la mémoire de tous. La cathédrale est toujours debout et c'est grâce au travail des pompiers.

Vue d'en haut, Notre-Dame est devenue un immense brasier. Un enfer à plus de 800 degrés pour les pompiers engagés dans une lutte acharnée avec un impératif absolu : sauver ce joyau français. Tout a commencé peu avant 19 heures lundi 15 avril. 400 pompiers s'engagent dans une bataille de tous les instants. Un incendie s'est déclaré sous les combles, les flammes gagnent rapidement 1 000 m² de toiture et dévorent la flèche de la cathédrale. Des bras élévateurs et 18 lances à incendie se sont déployés pour atteindre le feu.

L'eau est pompée directement dans la Seine en contrebas. Mais la hauteur du sinistre rend difficiles les actions de sauvetage. L'impensable s'est produit peu avant 20 heures, la flèche cède. La foule ne parvient pas à retenir son émotion face à ce joyau qui part en fumée.  

Quatre heures d'incendie 

La nuit tombée, la cathédrale est toujours ce poumon rougeoyant au cœur de la capitale. Les autorités ignorent si la structure même pourra être sauvée. Après plus de quatre heures d'incendie, de lutte acharnée des pompiers, on pense que la structure pourra être sauvée. Les pompiers sont applaudis en quittant les lieux dans la nuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne