VIDEO. Notre-Dame de Paris : comment lutter contre la pollution au plomb qui touche le site ?

FRANCE 2

Plusieurs associations demandent le confinement total de Notre-Dame de Paris, touchée par une pollution au plomb après l'incendie. Le site présenterait des risques pour la santé des ouvriers. Ces dernières semaines, des taux anormalement élevés ont même été relevés autour de la cathédrale.

Derrière les barrières de chantier, Notre-Dame continue d'attirer chaque jour des centaines de touristes. Mais demain, pourra-t-on toujours l'admirer aussi librement ? Le secteur doit être dépollué. Les 450 tonnes de plomb parties en fumée font peser un risque sur la santé des riverains. Un collectif a demandé le confinement total du site. "Il s'agit aussi de prendre des mesures de protection de tout ce qui est autour de Notre-Dame" explique Benoit Martin, membre de l'union départementale CGT de Paris.

Des résultats d'analyse plutôt rassurants

Les commerçants de la zone sont soumis aux analyses de taux de plomb depuis trois mois, et les derniers résultats sont plutôt rassurants. Mais pour la mairie de Paris, le principe de précaution s'impose, à un mois de la rentrée scolaire. "L'objectif, c'est d'avoir non seulement une dépollution qui fonctionne et avec pas du tout de plomb qui se redépose après, et qu'il n'y ait pas non plus de dissémination dans l'air du plomb pendant la dépollution. Ce qui va être fait, c'est une sorte d'enfilmage, sur tout le site, et au bout de plusieurs jours [le film sera enlevé] avec le plomb attenant", détaille Anne Souyris, adjointe à la mairie de paris, chargée de la santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne