Incendie de Notre-Dame : "Nous étions abasourdis, sidérés"

Le 15 avril 2019, la cathédrale Notre-Dame de Paris partait en partie en fumée. Des images qui resteront gravées dans la tête de nombreuses personnes. Comme Christophe Girard, adjoint à la culture à la Ville de Paris.

Où étiez-vous il y a un an ? demande Martin Baumer à Christophe Girard, adjoint à la culture à la maire de Paris. "Nous étions en réunion dans le bureau d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, avec des fenêtres qui regardent Notre-Dame. Et Patrick Chauvet, le recteur de la cathédrale m'a appelé. On a assisté à ce spectacle ahurissant, nous étions abasourdis, sidérés. Ce lieu tant aimé de Victor Hugo, tant visité, par 12 millions de personnes chaque année, partait en feu sous nos yeux. Il était très difficile de retenir ses larmes". Où en est le chantier aujourd'hui ? "Ce qui se passe est d'une telle gravité que personne ne peut se plaindre que le chantier soit à l'arrêt. Il reprendra quand la vie reprendra. Il y a un an, les secouristes qui sont intervenus, sont les mêmes aujourd'hui qui sont solidaires dans le drame que nous traversons. Ce lieu retrouvera sa dimension spirituelle et patrimoniale. Il faut rester confiné, se souvenir que Notre-Dame est un des lieux les plus aimés du monde", met en avant l'adjoint à la mairie de Paris.

Un lieu de mémoire

Une commémoration aura lieu le 15 avril à 20h, le gros bourdon sonnera. "Soyons sérieux sur des choses qui concernent notre mémoire (…) Il y aura une mise en ligne d'une exposition qui concerne 100 œuvres issues de musées tels que Carnavalet, Victor Hugo, etc. et qui seront consultables en ligne. Cela pourra nous permettre de voir des œuvres montrant Notre-Dame photographiée au fil du temps", indique Christophe Girard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne